10 autrices incontournables en polar

Sur le site de Fondu au noir, Caroline de Benedetti nous met au défi d’énoncer les 10 autrices incontournables en polar. Je l’ai relevé, au talent comme disent les autres, avec ma mémoire de fromage blanc*, mes a priori et les oublis flagrants et impardonnables que je vais recenser à peine ce post publié. Voilà. Ça donne ça. Ni ordre, ni alphabet, juste une liste numérotée de 1 à 10. Un numéro, un nom, un titre, une accroche et un renvoi à un article sur bbb si existant.

* « La mémoire est une maladie dont l’oubli est le remède ». (Georges Perec, penser/classer, Points essais (page 174), 2003, 177 pages, 8€80

1. Elsa Marpeau / Black blocs (Gallimard, Série noire)

Pour ses héroïnes, pour les corps irréparables, sa langue vivante, le jeu avec la mort, le pouvoir et la corruption (Black Blocs) et pour ce fait inévitable : sa lecture nous rend différent.

à lire sur bbb : Mes ZAD d’Elsa Marpeau

2. Max Monnehay / Je suis le feu (Seuil Cadre noir)

Je suis le feu, le polar de l’étai, deuxième aventure du psy carcéral Victor Caranne permettra aux lecteurs et lectrices de comprendre que si la liberté, c’est de pouvoir choisir celui dont on sera l’esclave, on saura dorénavant à qui s’enchaîner.

3. Caroline Hinault / Solak (Le Rouergue noir)

Piotr, Roq, Grizzly et le gosse sont 4 hommes vivant sur la presqu’île de Solak au nord du cercle polaire arctique dont ne sait pas grand-chose si ce n’est qu’ils taisent et cachent ce pourquoi ils ont « accepté » d’être là. Une écriture à la chair, un huis-clos glaçant et une fin ébouriffante : la découverte de l’année.

4. Michèle Pedinielli / La patience de l’immortelle (L’aube noire)

Une héroïne privée*, un pit bull en docs, qui ne fume pas (plus), qui ne boit pas (plus) et qui dort mal quitte Nice pour la Corse pour enquêter sur son ex-nièce. Qui a dit que la famille était une valeur bourgeoise ? Oeuf corse, comme dirait Sana

* que Patrick Raynal a invitée dans son dernier roman, L’âge de guerre.

5. Claude Amoz / La découronnée (Rivages noir)

Et l’été qui n’en finit plus, à assommer les ombres et à cuire les souvenirs. Les maisons dansent au loin, les appartements fondent et parfois, on croit voir apparaitre un homme avec une cape blanche mais ce n’est sans doute qu’un trouble comme on est saisi par une fièvre onirique.

à lire sur bbb : Mes ZAD de Claude Amoz

6. Dominique Manotti / Marseille 73 (Les Arènes, Equinox)

Vous avez dit racisme ? Non, ce sont des accents de réalité vous diront-ils. Les assassinats de Nord-Africains, de simples règlements de compte entre voyous. Le FN, créé, dans cette foulée (en 72) est prêt à surfer sur la vague mais ça, vous le savez déjà… Un pur roman noir impur.

7. Sylvie Granotier / Cette fille est dangeureuse (Le Livre de poche)

Une histoire confuse clairsemée d’éclats de vérité qui s’illumine quand on la regarde avec les yeux de la réalité. Plus on avance, plus on comprend, plus on comprend, plus on s’égare…

8. Elizabeth Cummins / American dirt (Philippe Rey), traduit par Françoise Adelstain et Christine Auché

Une première scène glaçante. Qui vous happe, hache, hameçonne (et je ne fais là que les verbes commençant par ha). Dès l’incipit, « L’une des premières balles surgit par la fenêtre ouverte, au-dessus de la cuvette des toilettes devant laquelle se tient Luca. », vous savez. Vous savez que vous irez au bout. Vous savez que vous ne lâcherez pas ce livre.

9. Tiffany McDaniel / Betty (Gallmeister), traduit par François Happe

Betty est un roman noir, un bijou de nature writing, une épopée familiale, un roman de l’innocence et des culpabilités. Un éclat aveuglant. La petite indienne fait désormais partie de notre famille littéraire

10. Joyce Carol Oates / Un livre de martyrs américains (Philippe Rey), traduit par Claude Seban

Tout est noir chez Joyce Carol Oates* et d’une limpidité éclatante, la blessure la plus proche du soleil.

* Hé les Suédois, vous attendez quoi ? Sa mort, comme Roth ?

François Braud

Papier écrit après la lecture du libé polar… entre deux eaux de chagrin pour Tatou…

2 réflexions sur “10 autrices incontournables en polar

  1. Pingback: La citation du jour # liste noire 14 | bro blog black

  2. Pingback: 10 autrices incontournables en polar - Fondu au noir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s