813#18 Spécial Blogs noirs

« Mais quelle est la différence entre la littérature et le journalisme ? Le journalisme est illisible et la littérature n’est pas lue. C’est tout. » (Oscar Wilde)

La position du critique debout est une zone critique mettant en avant un ou plusieurs livres de manière la plus franche possible sans souci d’y trouver, en retour, la moindre compensation si ce n’est celle que vous auriez en me disant que cela vous a donné envie de lire… ou vous aura éclairé pour ne pas le lire… FB

En ce mois d’août subsaharien, Broblogblack vous propose de vous hydrater à la lecture de tous les ouvrages qui concourent aux Trophées 813 de l’association éponyme. Vous trouverez là, donc, de quoi voter si vous êtes adhérents et de quoi lire frais si vous n’en êtes pas.*

* Mais ça peut s’arranger

Programme triple aujourd’hui : Trois blogs concourent cette année au Trophée Maurice Renault (deux l’an dernier que l’on retrouve ici), c’est dire l’importance que revêtent ces médias et leur rôle sur la création, la critique, la transmission de la lecture du « genre que nous aimons », de « notre objet de passion » : Actu du Noir de Jean-Marc LaherrèreEncore du Noir ! de Yan Lespoux et Passion polar de Bruno Le Provost.

Actu du Noir

Actu du Noir était déjà en lice l’an dernier. Il faut dire que le site de Jean-Marc Laherrère fait figure d’ancêtre (15 ans !) et peut s’enorgueillir d’être cité par Pierre Lemaitre (lauréat du Trophée Maurice Renault 2020 pour…) dans son Dictionnaire Amoureux du Polar (Plon), page 760, comme « un incontournable de la blogosphère polar ». Plus de 700 articles, 744 abonnés, Actu du Noir serpente parfois sur d’autres terres, ainsi, la science-fiction, cet été, a été mise à l’honneur avec le cycle Fondation ou la fantasy plus récemment avec les livres de Terry Pratchett.

Hébergé par wordpress, dans une présentation sobre, voire austère, le site clignote en moyenne tous les deux trois jours et je ne peux que répéter ce que je disais déjà l’an dernier : le ton est affable, le propos précis et l’avis tranché. Le goût se révèle plutôt sûr mais c’est affaire d’orientation ça.

Extraits :

Dans la gueule de l’ours / « Voilà un roman qui avait raison de me faire de l’œil. On pourrait craindre une énième mouture du roman de petits blancs des Appalaches, devenus à la mode ces dernières années. « 

La valse des damnés / « Et dans l’ensemble, cela manque trop d’émotion et de chair. Certains personnages subissent des horreurs, on devrait trembler, on s’en fiche. »

La Chambre du fils / « Le genre de polar qu’il est bon d’avoir sur sa table de nuit pour les jours où on ne sait quoi lire, parce qu’avec lui on ne peut pas se tromper. »

Quel que soit l’avis de Jean-Marc Laherrère, on se sent tout de suite à l’aise chez lui, comme chez soi. Avant même d’entrer, le paillasson est hameçonnant :

Tout le reste n’est que littérature.

Dernier post publié* : Disque monde n°15

* selon le célèbre aveu à l’heure où j’écris ces lignes

Encore du Noir !

 Encore du Noir ! était, lui aussi, déjà en lice l’an dernier. Il faut dire que son créateur, Yan Lespoux, grand travailleur du noir est devenu un de ses plus solides mineurs en publiant récemment chez Agullo un recueil de textes courts qui ont déclenché une unanimité de critiques encourageantes. Le livre, préfacé par Hervé Le Corre (!), est d’ailleurs en lice pour le Trophée 813 de la nouvelle (Lire 813#9).

Hébergé par overblog, Encore du Noir ! nous accueille, lui, avec une citation de Serge Storms, le héros déjanté de Tim Dorsey, c’est vous dire, là encore, que nous sommes en terres noires. Cité lui aussi dans le DAP de Pierre Lemaitre, le site fait la part belle aux auteurs, avec deux menus déroulants, Auteurs de A à L et Auteurs de M à Z et une quinzaine d’interviewes. Pour cela, il fait travailler au black Christophe Dupuis de Milieu hostile pour faire la causette avec Ayerdhal, Raizer, Manotti pour ne citer que les derniers.

Le post est ici plus rare et moins régulier que chez Actu du Noir mais tout autant lucide et assumé. La critique est écrite, on sent la plume.

Extraits :

Minuit, dernière limite / « Jack Reacher, c’est un peu comme les opioïdes : on aimerait bien arrêter parce qu’on sait que ça nous fait du mal, mais on continue à chercher ce petit flash – un combat à la brosse à dents, une digression sur les protéines contenues dans un hamburger – qui nous a fait tant de bien à la première prise, même si on sait que ça sera toujours moins bon. »

Pas de littérature / « Pas de littérature, donc, mais bien une manière de dire combien celle-ci peut avoir un pouvoir puissant, combien les mots peuvent trahir, réconforter… plier un peu du monde à notre volonté, même si la réalité finit presque toujours par nous rattraper. »

American Predator / « Le travail d’enquête de Maureen Callahan, extrêmement prenant – on se surprend à vouloir tourner les pages coûte que coûte – vient un peu égratigner les poncifs sur les tueurs en série et ceux qui les poursuivent, mais il est aussi une manière de faire le portrait d’un pays qui, s’il a su se faire détester d’une bonne partie de la planète, a aussi développé une étonnante capacité à fabriquer chez lui ses propres monstres déterminés à le dévorer un jour.  « 

On n’a qu’un mot : Encore !

Dernier post publié* : Minuit, dernière limite

* selon le célèbre aveu à l’heure où j’écris ces lignes

Passion polar

Bruno Le Provost, le taulier de Passion polar est plus connu sous le surnom de La petite souris, compte 2 974 abonnés ! Site très visuel, avec menu défilant et nombreuses rubriques (Interviews, Polar niouzes, Concours…), difficile de ne pas trouver ce que l’on recherche (avec l’onglet recherche par exemple). Il publie aussi une page des sorties et à paraître véritables recensements de ce qui sort dans ce « genre que nous aimons ».

Il met en avant depuis 10 ans ce qu’il aime et signale le plus souvent comment le livre lui est tombé dans les mains, ce que je trouve assez sain (acquisition en libraire, service de presse etc.). En veille l’été, il est d’habitude très à l’écoute de ceux qui le lisent et répond à tous les commentaires. Il publie peu, deux trois critiques par mois mais on y trouve tout ce qu’il est nécessaire d’y trouver : histoire, critique*, avis, références, date de sortie, acquisition, illustrations…

* Sans doute fidèle à l’idée que le peu de place (par rapport à ce qui sort et à ce qu’il chronique) qu’il donne aux livres sur son site l’oblige à ne parler que de ceux qu’il aime, je n’ai pas trouvé de critique égratignante, mais je n’ai pas tout lu…

Extraits :

Petiote / « Vous savez sans doute que j’ai une prédilection pour les romans bien barrés, complètement déjantés, et qui mélangent à la fois l’humour et le roman noir, avec si possible une bonne dose de burlesque. Une alchimie qui engendre immanquablement chez moi un plaisir jubilatoire dont je ne me lasse jamais. »

Gueules d’ombre / « C’est passionnant à lire, impressionnant de maîtrise, porté par une très belle écriture qui sert d’écrin à une histoire parfois bouleversante. Un magnifique premier roman riche de promesses ! »

Béton rouge / « [C’est] est un roman minimaliste, à l’écriture affutée. Et une nouvelle fois c’est plutôt réussi. »

Le site d’un passionné et d’un passeur.

Dernier post publié* : Gueules d’ombre

* selon le célèbre aveu à l’heure où j’écris ces lignes

François Braud

vous faites ce que vous voulez mais moi je suis abonné aux trois

papier écrit en écoutant France inter, ben oui, passé le 20 août, ça sent la rentrée, faut s’informer

Ces trois blogs ouvrages sont en lice pour le Trophée Maurice Renault 2021 : bonne chance à eux.

C’est déjà passé :

Trophée 813 du roman francophone

813#1 La République des faibles de Gwenaël Bulteau

813#2 Solak de Caroline Hinault

813#3 Traverser la nuit de Hervé Le Corre

813#4 La Patience de l’immortelle de Michèle Pedinielli

813#5 Leur âme au diable de Marin Ledun

Trophée 813 de la nouvelle

813#6 L’Homme aux doigts d’or de Marc Villard

813#7 Le Maître de cérémonie d’Hervé Mestron

813#8 États d’âme d’Hervé Le Corre

813#9 Les Presqu’iles de Yan Lespoux

813#10 Vive la Commune !

Trophée 813 Michèle Witta du roman étranger

813#11 Viper’s dream de Jake Lamar

813#12 Un voisin trop discret de Iain Levison

813#13 L’eau rouge de Jurica Pavičić

813#14 La Face nord du cœur de Dolorès Redondo

813#15 L’Ile des âmes de Piergiorgio Pulixi

Trophée 813 Bande dessinée

813#16 Blacksad (Tome 6) de Canales y Guarnido et Sangoma (Les Damnés de Cape Town) de Férey et Rouge

813#17 Commissaire Kouamé (tome 2 : Un homme tombe avec son ombre) de Marguerite Abouet et Donatien MaryClapas d’Isao Moutte et Noir burlesque (1ère partie) de Marini

À suivre : Trophée Maurice Renault

813#19 Écrits intimes de Patricia Highsmith

3 réflexions sur “813#18 Spécial Blogs noirs

  1. Pingback: 813#19 « Conseil à un jeune auteur : aborder la machine à écrire avec respect et une certaine solennité.  (Highsmith) | «bro blog black

  2. Pingback: 813#20 Le goût du noir | bro blog black

  3. Pingback: Aveux et pronostics Trophées 2021 | bro blog black

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s